Réflexothérapie auriculaire

L’auriculothérapie

Origine :
L’auriculothérapie est véritablement française, puisque ce sont les travaux du médecin lyonnais Paul Nogier, en 1951, qui mirent en évidence cette méthode thérapeutique. Du latin auricula (oreille) et du grec therapeia (soigner).

Principe :
Comme en réflexothérapie, l’auriculothérapie révèle une représentation miroir du corps humain et des organes dans l’oreille. Ainsi, la cartographie spécifique reprend la projection du fœtus inversé où le lobe symbolise la tête.
Plus de 200 points, directement liés au système nerveux central, existeraient par pavillon auriculaire. Leur stimulation permet de soulager divers troubles dont notamment les douleurs.

La réflexothérapie auriculaire

Utilise des méthodes non invasives et toutes aussi efficaces :
•   travail des zones réflexes et la stimulation des points spécifiques avec de petits outils de Dien Chan.
•   massage auriculaire : pratiqué avec les doigts ou avec un bâtonnet en verre, instrument à bout arrondi et poli.
• stimulation fréquentielle : le Dr Nogier, découvreur de l’auriculothérapie, précisa sept fréquences correspondant aux sept plages de l’oreille. Ces fréquences, associées ou non entre elles sur un point de l’oreille, entreraient en résonance avec certains récepteurs biologiques pour corriger un déséquilibre.
• pose de graine ou d’aimant sur support adhésif dans des zones définies afin de prolonger la stimulation.

Comme toute première consultation de réflexothérapie, le praticien procède en plusieurs étapes :
• un interrogatoire détaillé du consultant afin de se renseigner sur ses antécédents médicaux, son mode de vie, ses symptômes…
• une inspection visuelle du pavillon de l’oreille : cicatrices, malformation, existence de plis, de tâches, de verrues, etc…
• une palpation de l’oreille, zone douloureuse ou insensible à la pression,
• une détection électrique.
A partir de ses observations, le praticien détermine la technique la plus adaptée pour la séance.
Le pavillon de l’oreille étant très innervé et vascularisée,  une douleur peut se faire sentir lors de la stimulation, variable selon la sensibilité de la personne et parfois une sensation de chaleur diffuse.
La réflexothérapie auriculaire comme l’auriculothérapie peut se pratiquer sur de jeunes enfants avec une méthode adaptée.

Motifs de consultation :
•  douleur, anxiété, angoisse, troubles du sommeil,
•  troubles liés à la ménopause,
•  troubles de l’appétit, troubles du transit…

Contre-indications :
• grossesse : après le troisième mois,
• urgences médicales et chirurgicales.